Exceptionally, the following blog post is in French.

Exceptionnellement, je vais écrire un article en français pour saluer les éléves pour qui j’€™ai présenté à l’école secondaire Jean Grou à  Montréal. Dans mon style habituel, vous désirez savoir comment j’€™ai trouvé ma journée? Il va falloir que vous suiviez ce lien pour en savoir plus!

Cette aventure a débuté pour moi à la fin août, lorsqu’€™un courriel circulait au bureau pour demander des volontaires pour aller parler des technologies de l’€™information dans des écoles secondaires de Montréal. Je n’€™ai jamais eu le plaisir d’€™aller faire ce genre de présentation et je voulais aller vivre l’€™expérience au moins une fois, donc j’€™ai soumis mon nom sur le site web indiqué dans le courriel.

Septembre et octobre furent des mois particulièrement chargés pour moi et je n’étais pas sûr d’être capable de pouvoir présenter une présentation PowerPoint pour m’€™accompagner. Avant d’€™accepter de présenter, j’€™ai appelé l’€™agence de marketing et j’€™ai demandé ce qu’€™il fallait que je prépare avant d’€™y aller. La personne m’€™a dit que je pouvais faire ce que je voulais tant que j’étais capable de remplir mon temps.

«ÊŠtes-vous sur M. Surdek que vous allez pouvoir parler à  une classe d’élèves du secondaire et être intéressant sans aucun support visuel?» me demanda-t-elle.

«Bien sûr!» fut ma réponse, «ça n’€™est pas ma première expérience ou je parle en public, je vais raconter ma carrière en survol! J’€™en ai plus qu’™assez pour remplir une heure!»

Pour les élèves présents à mes sessions, vous reconnaîtrez ici l’€™esprit du fameux «ça pourrait être le fun si…» dont je vous parlais! Le soir avant, je commençais à douter un peu! Je commençais à me dire que je devrais peut-être préparer quelque chose juste au cas! La nervosité me rattrapa doucement et ma nuit de sommeil de fût pas très reposante.

LJa a bien été me rendre à l’école, j’€™ai été bien accueilli par le personnel. On m’™a accompagné à la classe pour laquelle je devais faire ma présentation. La technologie est rendue pas mal cool dans les écoles avec les «smartboards». Sur le coup, c’€™est un peu déroutant, mais c’€™est très naturel à utiliser.

La première session fût le fun à présenter, mais vu la présentation minimale que j’€™avais eue, c’était un peu chaotique et boiteux. Ces temps-ci, dans mon travail, je présente plus pour des gestionnaires, dont l’humour est différent de mon public habituel.  J’€™ai trouvé que présenter à des adolescents est un autre défi entièrement! Il me fallait trouver le bon niveau de langage et trouver ce qui leur parlait le plus.

J’€™ai été très touché à la fin lorsqu’€™une étudiante est venue me dire que ma présentation avait été inspirante pour elle. Je ne la nommerais pas ici pour ne pas la gêner, mais elle va sans doute se reconnaître en lisant ceci! Je te remercie d’€™avoir pris le temps de partager avec moi, ça m’€™a fait très plaisir d’€™entendre ça. Ne lâche pas tes rêves, va créer le futur que tu veux!

Je discutais avec la professeure à la fin de ma session et elle me mentionnait qu’€™elle se demandait à un moment donné si je serais capable de couvrir le temps au rythme ou j’€™allais, sans support visuel. Je vais vous faire une petite confession, maintenant que la journée est terminée. Je me suis posé exactement la même question après les trente premières minutes! Les périodes de questions que je laissais aux élèves me laissaient le temps de penser à autre chose à parler et me permettaient de repartir dans une autre direction sans que ça paraisse trop (en tout cas, j’€™espère!)

J€’ai trouvé la seconde présentation beaucoup plus facile à donner. J’€™ai appris de ce qui avait bien fonctionné de la première et j’€™ai raffiné les messages importants et le rythme général de la présentation. En gros, voici les messages que je voulais que les étudiants retiennent :

  • La persistance paie dans la vie. Trouvez ce qui vous allume et dirigez-vous dans cette direction!
  • Vous décidez de votre futur, personne d’€™autre. Prenez le temps de vous arrêter régulièrement et identifier le futur par défaut de certains aspects de votre vie. Si vous ne changez rien de ce que vous faites actuellement, est-ce que les résultats dans deux ou trois mois seront ceux que vous désirez atteindre? Si vous répondez non à cette question, changez votre plan!
  • Votre nouveau futur débute au moment même ou vous commencez à y penser. Vivez votre passion, courez après vos rêves et vous allez attirer le monde qu’€il faut pour vous supporter autour de vous tout naturellement.
  • Les échecs sont des opportunités d’€™apprentissage. Le plus gros l’échec, le plus que vous avez à apprendre. Le vrai échec est de ne rien apprendre de vos échecs et de reproduire les mêmes erreurs continuellement.

Une chose que les élèves ont l’€™air d’€™avoir aimé a été quand j’€™ai fait le tour de quelques présentations PowerPoint afin de leur montrer ce que je faisais en tant que conférencier. Ce n’était pas très évident pour un coach agile d’€™expliquer à des élèves ce qu’€™il fait dans la vie! Disons que ce n’est pas très visuel de parler de planification de projet, de daily scrums et de rétrospectives!

Je veux remercier la centaine d’étudiants que j’€™ai rencontrés aujourd’€™hui pour leur écoute, leur attention et leurs questions! Faire ce genre de présentation est un privilège et un honneur pour moi. J’€™espère sincèrement vous avoir inspirés et vous avoir donné le goût de vous réaliser dans votre vie!